12 septembre 2014

~~ BONIFACIO ~~




















































































































































































































































































































""BONIFACIO est un miracle. Un miracle naturel et humain. Comme une pierre précieuse, le bijou brut a été sublimé par l'homme au fil des siècles qui en a fait une des plus belles villes qu'offre la Corse au visiteur ébahi. Ici, l'île de granit, gris ou rose, cède la place à la blancheur éblouissante du calcaire. Allez savoir pourquoi! Alors il vous faut imaginer de hautes falaises crayeuses, taillées par le vent et les embruns, au sommet desquelles ces fous de Génois construisirent un fort, puis toute une ville fortifiée, entourée de 2,5 kms de remparts! Et par un curieux caprice de la nature, au pied de la ville, un fjord, un goulet, un aber, appelez-le comme bon vous semble, profond d' 1,5 km, et qui fait du port de BONIFACIO le meilleur mouillage de la Méditerranée occidentale. On décrit cette merveille sans arrière-pensée car c'est tout simplement sublime, magique et bouleversant à la fois. Pourtant, les aoûtiens pourront trouver un rien pesant l'atmosphère, le flot de ceux qui -selon leur budget- lèchent des glaces à l'eau le long des quais de la Marine... ou d'autres qui arpentent le pont de leur yacht... Il faut dire que, à moins de venir hors-saison, on s'expose ici à la grande foule... sauf si l'on vient dès potron-minet! Et là le plaisir est total. Même ceux qui n'aiment pas la foule auront du mal à résister à BONIFACIO : la vieille ville est sans conteste l'une des plus pittoresques que l'on connaisse avec ces hautes et hautaines maisons de pierre qui, serrées les unes contre les autres, bravent les éléments depuis des siècles. Et puis ces incroyables falaises, en partie accrochées au-dessus du vide, sont tout bonnement époustouflantes, et les couchers de soleil vraiment divins. Pas étonnant qu'on se soit tant battu pour posséder ce site unique""(Le Routard 2014).  De nuit, de jour, nous avons arpenté la citadelle en tous sens, nous laissant bercer par les notes langoureuses du festival annuel du TANGO... Charmé lui aussi, un petit fennec a dévalé jusqu'à nous la falaise blanche du port aux derniers flonflons de la nuit... Demain nous quitterons le temps d'une escapade la douceur des rivages pour aller découvrir le coeur de la montagne Corse... ThierryKarine.
Enregistrer un commentaire